Villes et villages

Le périmètre du Parc naturel régional englobe la totalité du territoire des 35 communes membres à l’exception d’Aubignan, Carpentras, Pernes-les-Fontaines et Velleron qui ne sont couvertes que partiellement.

Aubignan

Marqué par la “Porte de France” et sa tour de l’horloge avec son campanile en fer forgé, le centre du village d’Aubignan conserve aussi quelques vestiges de ses remparts du XIVème siècle. Occupé depuis la période romaine, le village fut longtemps la propriété des Comtes de Toulouse, avant d’être cédé au Pape en 1274, pour intégrer le Comtat Venaissin. Au coeur des vignes des AOC Côtes-du-Rhône et AOC Ventoux, Aubignan a aussi la particularité d’être un producteur important de plants et greffes de vignes exportés dans le monde entier.
www.aubignan.fr

Aurel

Situé à deux pas de Sault, Aurel est bâti sur un éperon rocheux et enroule ses ruelles autour de son église et de son château du XIIème siècle. Ce balcon sur la Provence et ses lavandes est volontiers le refuge des peintres : René Seyssaud, Pierre Ambrogiani ou encore Jean Dries y ont notamment installé leurs chevalets.
www.mairie-aurel.fr

Bédoin

Blotti au pied du versant sud du Mont-Ventoux, Bédoin avec ses 22 hameaux est l’étape incontournable des valeureux cyclistes qui partent à l’assaut du Géant de Provence au travers des paysages de vignes de l’AOC Ventoux. Dominé par l’église Saint-Pierre du XVIIème siècle avec son imposante façade de style Jésuite, le vieux village dessine ses ruelles sur les flancs de la colline Saint-Antonin. L’édifice le plus ancien du village se trouve sur la route de Malaucène : la chapelle de la Madeleine qui fut bâtie au XIème siècle.
www.bedoin-mont-ventoux.fr

Blauvac

Au bord de sa falaise calcaire, Blauvac offre une vue imprenable sur le Mont-Ventoux, les Monts de Vaucluse et la plaine du Comtat Venaissin. Le village abrite un riche patrimoine historique: un château, une abbaye cistercienne et aussi la chapelle Notre Dame des Neiges qui fut construite sous une neige du moi d’août ! Les vins AOC Ventoux, le raisin Muscat AOP et les truffes sont les principales productions du village.
www.blauvac.fr

Brantes

Dans la vallée du Toulourenc, accroché à flanc de montagne, Brantes offre ses ruelles médiévales escarpées et pavées qui mènent inlassablement jusqu’aux vestiges de son château féodal. Véritable résidence d’artistes à ciel ouvert, le village abrite de nombreux céramistes, potiers et santonniers qui ouvrent tous les deux ans leurs ateliers à l’occasion de “Brantes dans les étoiles” pour les fêtes de fin d’année.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Brantes

Caromb

Entouré de vignes de l’AOC Ventoux et dominé par un beffroi du XVIème siècle, le village fortifié de Caromb possède une des plus grandes églises romane du Vaucluse, elle abrite un superbe orgue italien baroque ainsi que le tombeau d’Étienne de Vesc qui fut Seigneur de Caromb. Le lac du Paty ou encore le mystérieux manoir Pré Fantasti invitent à la balade dans la campagne où l’on produit aussi la délicieuse figue noire longue de Caromb.
www.ville-caromb.fr

Carpentras

Terre papale de 1229 à 1791, Carpentras, “ville d’art et d’histoire”, possède la plus ancienne synagogue de France (1367), un Hôtel-Dieu et sa pharmacopée du XVIIIème siècle, un ancien Palais épiscopal (devenu Palais de Justice), un Arc Romain, la somptueuse cathédrale Saint-Siffrein… Capitale des AOC Ventoux, elle a plusieurs cordes à son arc, elle est aussi la cité du berlingot, ce délicieux bonbon coloré en forme de pyramide, et propose l’un des plus importants marché aux truffes de la région.
www.carpentras.fr

Crestet

Outre une vue imprenable sur la plaine de l’Ouvèze et les Dentelles de Montmirail, du Mont-Ventoux aux Baronnies provençales, le village perché du Crestet est doté de ravissantes calades escarpées qui ne sont pas sans rappeler celles du village presque voisin de Séguret. Son château médiéval du XIIème siècle est l’ancienne résidence des évêques de Vaison-la-Romaine. Jadis, en période de conflit avec les Comtes de Toulouse, les évêques de Vaison venaient se réfugier dans ce château lorsqu’ils étaient en danger.
www.crestet.fr

Crillon-le-Brave

Perché sur son éperon rocheux, le village médiéval de Crillon-le-Brave qui est bâti tout en pierre possède une splendide vue sur le Ventoux. Il doit son nom à Louis des Balbes de Berton, le “Brave Crillon » qui hérita de ce fief. Chevalier de Malte, il est attaché dès 1557 au Duc de Guise comme aide de camp. Crillon s’étant rallié au futur Henri IV fut proclamé par ce dernier : “le premier Capitaine du monde !”. Au détour des ruelles pavées du village, on peut croiser, sur la grande place, la statue du Brave Crillon.
www.crillonlebrave.fr

Entrechaux

Postés sur un piton rocheux, ce sont en fait deux châteaux qui surplombent le village d’Entrechaux : le petit Château, avec sa chapelle fortifiée (St Quenin) a été construit par les évêques de Vaison vers 900. À l’époque des querelles avec les Comtes de Toulouse, ce château était partagé avec le seigneur villageois. Puis celui-ci construisit le Grand Château, en-dessous du premier. Traversé par l’Ouvèze et bordé par le Toulourenc, le village est essentiellement agricole avec des cultures de vignes, de fruitiers et d’oliviers.
www.entrechaux-en-provence.fr

Faucon

Les Préalpes et le Mont-Ventoux en ligne de mire, Faucon est une ancienne cité fortifiée. Sur la place des tilleuls trône l’église Saint-Germain restaurée au XVIIème siècle mais dont la date de construction reste inconnue. Joli village provençal, il offre une large vue sur les vastes étendues de vignes de la vallée et la face nord du Mont-Ventoux.
www.mairiedefaucon.fr

Flassan

Entre vignes et vergers de cerisiers, ce petit village situé au pied du Mont-Ventoux est remarquable par ses jolies façades ocres. Le village s’est constitué autour du prieuré Notre-Dame, fondé en 1107 par les Augustiniens de l’abbaye Saint-Ruf d’Avignon. Du prieuré il ne reste que l’actuelle église du village. Construit en 1633, le moulin à huile rythma la vie du village jusqu’en 1925, il accueille désormais les locaux de la mairie. L’économie de Flassan réside aujourd’hui dans les vignes AOC Ventoux, l’huile d’olive et les arbres fruitiers.
www.flassan.fr

Le Barroux

Fièrement dressé au-dessus du village, le château du Barroux rivalise de splendeur avec le Mont-Ventoux. Cette forteresse militaire bâtie au XIIème siècle pour protéger la plaine du Comtat Venaissin, a été remaniée au XVIème siècle mais a été entièrement détruit pendant la seconde guerre mondiale. Entièrement refait, le château est aujourd’hui l’un des plus beaux de style Renaissance de la région. D’une aile protectrice, il abrite les ruelles escarpées du village où défilent les maisons en pierre apparente. Les vins AOC Ventoux, l’huile d’olive et l’emblématique abricot de Provence sont les principales productions du Barroux.
www.lebarroux.fr

Le Beaucet

Les ruines du château médiéval du Beaucet dominent ce village littéralement accroché à la falaise. Soigneusement restaurées grâce à la farouche volonté de son ancien maire Roger Bouvier, chantre de la pierre sèche, les rues du village mènent notamment vers deux portes monumentales de l’ancienne forteresse. A 3 km de là se trouve le hameau de Saint-Gens et l’église dédiée à ce saint qui selon la légende fit jaillir la source du bout de son doigt.
www.lebeaucet.com

Malaucène :

Situé au pied du Mont-Ventoux, le village médiéval de Malaucène se distingue par sa richesse architecturale et patrimoniale. Sur la route du Ventoux, le site de la source du Groseau est un véritable hâvre de fraîcheur aux périodes les plus chaudes de l’été. Le village possède aussi un lieu légendaire : le portail Saint-Jean. Ce curieux rocher serait l’entrée d’une grotte imaginaire farouchement gardée par une Chèvre d’or. La porte ne s’ouvrirait qu’une fois par an, pour laisser entrevoir brièvement un fabuleux trésor.
www.malaucene.fr

Malemort-du-Comtat

Dans le Comtat Venaissin, Malemort-du-Comtat est au cœur de la production de nombreux délicieux produits du terroir : AOC Ventoux, AOP muscat du Ventoux, cerises et huile d’olive. Le village qui fut fortifié par des remparts et onze tours, dont trois portes sont encore visibles, regroupent ses maisons autour de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption du XIIIème siècle.
https://www.malemortducomtat.fr

Mazan

Marqué par son histoire, le village médiéval fortifié de Mazan possède des sarcophages paléochrétiens remarquablement bien conservés. Il abrite également l’ancienne demeure du Marquis de Sade, aujourd’hui transformée en hôtel et restaurant (le Château de Mazan). Entre vignes et vallons, le village offre plusieurs possibilités de balades comme par exemple le sentier de la pierre sèche. Depuis 2012, la commune s’est dotée d’un pôle de spectacles et de loisirs ; la Boiserie. Outre la richesse de ses programmations culturelles, la Boiserie est une véritable vitrine de l’éco construction.
www.mazan.fr

Méthamis

Dans les Gorges de la Nesque, perché sur son promontoire rocheux, Méthamis fait face au Mont-Ventoux. Sur la falaise du Devens, un site d’escalade propose une trentaine de voies d’une hauteur maximum de 30 mètres. A deux pas du village, on peut observer les vestiges du Mur de la Peste. Construit en 1720, ce rempart de pierre sèche d’une longueur totale de 27 kilomètres fut érigé pour protéger le Comtat Venaissin de l’épidémie qui frappait alors Marseille et une partie de la Provence.
www.methamis.fr

Modène

Situé sur le piémont du Mont-Ventoux, Modène nous accueille par une très belle porte adossée à l’église et ses remparts du XIVème siècle abritent le cœur du vieux village ainsi que les vestiges du château seigneurial en cours de restauration. Initialement située devant ce château puis transportée à l’extérieur des remparts, la fontaine des Quatre-Saisons datant de 1784, est l’une des plus belles fontaines du Comtat Venaissin. Elle présente à travers ses mascarons sculptés, une allégorie des saisons symbolisées par quatre visages aux différents âges de la vie.

Monieux

Dominé par les vestiges d’une tour de guet, Monieux est situé à 650 m d’altitude, à l’entrée des Gorges de la Nesque, au coeur des cultures de petit épeautre et de lavande. Ce village médiéval aux ruelles pavées abrite de nombreux ateliers d’artistes et un musée de la truffe du Ventoux. Le plan d’eau de Monieux où la baignade est interdite est le lieu idéal pour la pêche et les pique-niques.

Mormoiron

Riche d’un important patrimoine architectural, le village de Mormoiron est aussi très réputé pour ses ocres. Il offre de multiples possibilités de balades au creux de cette terre rouge au départ du plan d’eau des Salettes. Avec sa plage de sable fin, ce lac artificiel de plus de 2 hectares propice à la baignade est un formidable lieu de détente pour les familles et aussi pour les amateurs de pêche.
www.mormoiron.com

Pernes-les-Fontaines
Appelée la « perle du Comtat » de par la richesse de son patrimoine, Pernes-les-Fontaines est l’ancienne capitale du Comtat Venaissin. La ville aux 40 fontaines est ceinte de remparts médiévaux qui possèdent encore trois superbes tours. Elle possède aussi 14 hôtels particuliers dont plusieurs sont classés Monument Historique. Le terroir fertile de Pernes-les-Fontaines produit des pommes, des poires, des cerises, des amandes, des fraises, des melons et différents légumes.
www.perneslesfontaines.fr

Puyméras

Dominant les vignes et les champs de lavande, le village perché de Puyméras est reconnaissable entre tous par son église au curieux clocher en « chapeau de gendarme ». Les ruelles étroites du vieux village s’abritent derrière quelques remparts (ou barrys en provençal). Elles accueillent chaque 14 juillet une fête insolite mais très républicaine. Le buste de Marianne est alors sorti de la Mairie et promené sur un brancard pavoisé aux couleurs de la France dans les rues du village et les enfants costumés, en révolutionnaires, suivent la promenade.
www.mairiepuymeras.com

Saint-Christol d’Albion

Outre un riche patrimoine architectural, tel que l’église romane du XIème siècle classée Monument Historique, le village de Saint-Christol d’Albion est un site reconnu pour la spéléologie. Cette pratique et la karstologie du plateau d’Albion sont présentées grâce un parcours fléché de 2 km au départ du centre du village. L’un de ces avens, celui de la Cervy, est à la portée des amateurs lors des journées nationales de la spéléologie le 1er week-end d’octobre.
www.mairie-saintchristol.fr

Saint-Didier

Niché au creux des vignes et au pied des Monts de Vaucluse, la vie à Saint-Didier se déploie autour de son cours qui était autrefois l’allée du château de Thézan. De datation imprécise, mais existant en 1160 sous la forme d’une demeure, le château porte les traces de la renaissance et il est entouré d’un magnifique parc tracé par Lenôtre vers 1665. Dans cette commune à vocation agricole, les principales productions sont les vins AOC Ventoux, les raisins de table et les truffes.
www.mairie-saint-didier.com

Saint-Hippolyte-le-Graveyron

Rattachée autrefois à Caromb, Saint-Hippolyte-le-Graveyron fut créée en 1790 à l’initiative d’une poignée d’habitants par l’éphémère Assemblée Générale Représentative du Comtat Venaissin. La vie de cette commune atypique et tranquille s’organise autour de sa mairie qui autrefois accueillait l’école du village, et de sa petite église. Résolument tournée vers l’agriculture, ses attraits séduisent aussi de plus en plus de visiteurs qui, pour certains, n’hésitent pas à prendre de la hauteur en gravissant la magnifique colline du Graveyron.
www.saint-hippolyte-le-graveyron.fr

Saint-Léger-du-Ventoux

Plus petit village du Vaucluse, Saint-Léger-du-Ventoux est bâtie sur la colline de Bluye, face au Mont-Ventoux et surplombe les Gorges du Toulourenc. Son histoire qui remonte à la Préhistoire est aussi marquée par la dépendance papale puis par le rattachement au fief des seigneurs des Baux de Provence. Selon la légende, une des grottes de Saint-Léger-du-Ventoux abriterait une « vache d’or ». Autour de la maison forestière du village, “Esprit des Lieux” a installé un véritable lieu de vie, à la fois librairie, maison d’édition et jardin thématique, où se déroule désormais le Festival des Nuits Lyriques du Ventoux.

Saint-Pierre-de-Vassols

Paisible village du piémont du Mont-Ventoux, Saint-Pierre-de-Vassols resta uni à Crillon-le-Brave jusqu’à la Révolution. C’est autour de la place Gustave Constant, ancien maire de la commune, et de la Venue de Modène que la vie du petit village agricole s’organise. Le raisin de table, le vin AOC Ventoux, les cerises, l’huile d’olive et les truffes sont les spécialités de Saint-Pierre-de-Vassols.
www.saintpierredevassols.fr

Saint-Trinit

Lié au prieuré bénédictin bâti par des moines, le nom de Saint-Trinit a pour origine la “Sainte Trinité”. Son église romane du XIIème siècle est classée Monument Historique depuis 1915. A deux pas du Mont-Ventoux et du département des Alpes de Haute Provence, le terroir du village s’inonde de lavandes. Entouré de vastes forêts de pins, de chênes et de hêtres, le village met à l’honneur les champignons chaque année à l’occasion d’une fête dédiée le deuxième dimanche d’octobre.
www.mairie-saint-trinit.com

Sault

Posé sur un éperon rocheux, à 766 mètres d’altitude, face au Mont-Ventoux, Sault domine une plaine plantée de lavandes et de petit épeautre. Dans le vieux village, sur le parcours fléché « Une heure sur les pas du loup », vous pourrez admirer trois des tours de l’ancien château médiéval, des ruelles aux noms évocateurs (Esquiches mouches, Rompe-Cul) et l’église Notre-Dame-de-la-Tour, construite au début du XIIème siècle et classée Monument Historique. Chaque été le 15 août, une grande fête célèbre la lavande et marque la fin de la récolte.
www.mairie-sault-84.fr

Savoillans

Au creux de la vallée du Toulourenc, le village de Savoillans est comme une oasis de prairies vertes où viennent paître des moutons. Quelques habitations se serrent autour de l’église Saint-Agricol du XIXème siècle. A l’extérieur du village, ancien couvent des Ursulines, la Ferme Saint-Agricol qui fut un lieu d’expérimentation accueille désormais concerts et événements culturels. À noter que le village est habité depuis très longtemps: le site de La Roche Guerin fut utilisée comme lieu d’abri et de protection depuis la préhistoire jusqu’au Moyen âge. Au Collet Margot, une villa gallo-romaine de 240 m2 datant du Ier siècle a été découverte en 1978. Le nom du village proviendrait d’ailleurs du nom du propriétaire de la villa, Sabuleuis.

Vaison-la-Romaine

2000 ans d’Histoire nous contemplent à Vaison-la-Romaine. Sur 15 hectares, le site antique de la ville est la plus grande surface archéologique française et, de l’autre côté de l’Ouvèze, la cité médiévale parfaitement préservée est postée sur son éperon rocheux où trônent les ruines du château Comtal construit à la fin du XIIème siècle. L’économie de la ville est surtout basée sur la viticulture et le tourisme.
www.vaison-la-romaine.com

Velleron

C’est au pied du château de Crillon édifié au XVIème siècle et qui abrite aujourd’hui la mairie que le village fortifié de Velleron s’est développé. Grâce à la présence de nombreuses Sorgues, il domine une plaine agricole fertile où notamment fraises et melons sont cultivées. Velleron est d’ailleurs renommé pour la qualité des produits de son marché agricole quotidien.
www.velleron.fr

Venasque

Classé par les “plus beaux villages de France”, le village perché de Venasque a donné son nom au Comtat Venaissin. Il offre un large panorama magnifique sur le Mont-Ventoux, les Dentelles de Montmirail et la plaine. Venasque possède un remarquable baptistère du VIème siècle qui fut érigé à l’initiative de Saint-Siffrein, ancien moine de l’Abbaye de Lérins, consacré évêque en 542. Il servait deux fois par an pour les baptêmes immergés.
www.venasque.fr

Villes-sur-Auzon 

À l’entrée du fantastique canyon des Gorges de la Nesque, Villes-sur-Auzon était entouré de remparts au Moyen Âge. Détail insolite, son église arbore la mention “République Française”. Capitale régionale de la Biodiversité depuis 2019, le village avec ses maisons aux façades ocres et ses vieilles fontaines est au coeur de la production de vignes AOC ventoux et de raisin de table célébré chaque année fin septembre par la fête du raisin muscat des terrasses.
www.villes-sur-auzon.fr

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×