Changement climatique

Le dérèglement climatique est en marche et les effets sont déjà perceptibles à l’échelle du territoire.
Aussi faut-il mettre l’accent sur l’adaptation, indispensable à la pérennité de nos activités et de nos modes de vie.
Le Parc et ses partenaires affirment l’intention de faire du Ventoux un site pilote face au changement climatique.

En collaboration avec le monde agricole, le Parc du Mont-Ventoux a initié une démarche collégiale d’adaptation de l’agriculture au changement climatique.

Un forum ouvert et un World café ont permis d’identifier des pistes de travail prioritaires et de définir des actions concrètes à mettre en œuvre pour repenser une agriculture à la fois réactive et en harmonie avec son environnement (plantations d’arbre, circuits-courts, irrigation de précision, nouvelles cultures…). Un groupe ClimAgriVentoux a également été constitué pour suivre les diverses initiatives issues de cette dynamique.

En partenariat avec le Centre National de la Propriété Forestière et sa délégation Provence-Alpes-Côte d’Azur (CRPF PACA), le Parc propose depuis quelques années des appels à projet “Carbone +” auprès des propriétaires forestiers privés pour favoriser une gestion forestière permettant une meilleure séquestration du carbone.

Concrètement, il s’agit de financer des travaux d’amélioration des peuplements afin d’éviter les coupes rases et ainsi repousser l’âge de la récolte. L’objectif est donc de produire plus de bois d’œuvre dans une logique de gestion durable et permettre ainsi une meilleure séquestration du carbone par l’allongement de la durée de vie des peuplements forestiers. La production de bois d’œuvre permet un stockage supplémentaire de carbone dans les produits transformés.

Bénéficiant d’un soutien financier de la part d’organisations sportives privées (ASO-Tour de France en 2017 et Deceuninck Quickstep en 2020), ces appels à projet ont déjà permis d’engager 13 propriétaires, représentant 574 hectares de forêts, dans une gestion forestière durable. Pour l’heure, plus de 67 ha de travaux sylvicoles ont été initiés pour un gain carbone de 9 580 t CO2. Cette action pilote en Région Sud fait partie des programmes permettant la construction d’un référentiel de certification carbone à l’échelle nationale.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×