le Projet Alimentaire Territorial du Parc

Le Parc du Mont-Ventoux est un territoire marqué par une histoire agricole et alimentaire riche. Au carrefour des influences alpines et méditerranéennes, le patrimoine culinaire spécifique de ce territoire se distingue par ses saveurs et la diversité des produits tout au long des saisons. Ces habitudes alimentaires ont participé à forger l’originalité culturelle et la réputation du Ventoux.

Comme d’autres régions françaises, le territoire est aujourd’hui confronté à de nombreux enjeux : évolutions des modèles de consommation alimentaire, changement climatique et conséquences sur les cultures, crise de la transmission des métiers de l’alimentation, difficultés d’accès à une alimentation durable et de qualité, perte de la biodiversité, etc.

Le projet alimentation du Ventoux a pour vocation de réunir l’ensemble des acteurs du système alimentaire local afin de s’engager dans une trajectoire future souhaitable pour une plus grande résilience et pour assurer une souveraineté alimentaire, c’est-à-dire une capacité de nourrir les habitants de demain. Il coordonne et favorise les synergies entre les acteurs afin d’initier, d’encourager ou d’accompagner les démarches qui s’inscrivent dans ce sens.

Le projet alimentaire territorial du Mont-Ventoux, labellisé par l’Etat en 2021, achève sa phase d’émergence en 2024. Après deux ans de diagnostic et de concertation avec les acteurs des différents maillons du système alimentaire (production, transformation, distribution, consommation), le plan d’action « Bien manger, bien vivre dans le Ventoux » a été élaboré pour la période 2024-2030 et une demande de reconnaissance de niveau 2 sera engagée au cours de l’année 2024.

Comme dans toutes les démarches labellisées PAT (environ 430), le projet du Mont-Ventoux est suivi par les services de l’Etat. Il est accompagné dans la région Sud par le COALIM, une instance informelle unique en France, qui réunit les services déconcentrés des ministères en région (DRAAF, DREETS, DREAL), par les établissements publics de l’Etat (ADEME, Agence de l’eau), par la Région et l’ARS. Aborder le système alimentaire nécessite d’adopter une démarche transversale afin de prendre en compte les enjeux économiques, socio-culturels, environnementaux et de santé.

Pour découvrir les cinq thématiques et axes d’intervention du PAT, cliquer sur les modules ci-dessous :

 

 

 

 

Collapse content goes here….
Collapse content goes here….

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×