Contrat Régional d’Equilibre Territorial – CRET

Un cadre contractuel unique

Depuis 2015, la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur a souhaité construire une nouvelle politique contractuelle qui modernise ses dispositifs régionaux en les regroupant au sein d’un cadre contractuel unique : le Contrat Régional d’Equilibre Territorial.

Le Parc naturel régional du Mont-Ventoux est le chef de file de ce contrat qui rassemble les quatre Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) autour du Ventoux que sont:

  • La Communauté de communes Vaison Ventoux
  • La Communauté de communes Les Sorgues du Comtat
  • La Communauté de communes Ventoux Sud
  • La Communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin

La stratégie, déclinée autour de 6 axes, répond aux ambitions de la Charte du PNR du Mont-Ventoux et s’intègre aux stratégies régionales d’aménagement du territoire (SRADDET) et d’adaptation au changement climatique (Plan Climat « Une Cop d’avance »). La programmation 2019-2021, constituée de 30 projets d’un coût total de 34,5 M€, sollicite un soutien de la Région à hauteur de 8,6 M€.

Quelques projets soutenus :

RécuPAGRIE est une plateforme de recyclage qui fonctionne sous la forme associative, dirigée par des agriculteurs. L’association bénéficie du soutien de la communauté de communes Les Sorgues du Comtat (CCSC) par la mise à disposition d’un terrain aménagé. L’objectif est de permettre aux agriculteurs du territoire de déposer leurs déchets agricoles (sacs d’engrais, goutte-à-goutte, bâches pour serres…) afin d’intégrer des filières de valorisation (transformation en sacs poubelle, sacs de tri sélectif…). Regroupant environ 150 adhérents, les flux sont en nette augmentation et nécessite un nouvel espace. Ce nouvel aménagement sera réalisé sur un terrain de 5 000 m² situé à Pernes-les-Fontaines

 

 

 

 

 

 

 

 

La CoVe met en place une démarche de revitalisation des centres bourgs sur son territoire. L’objectif est d’accompagner les communes volontaires qui souhaitent avoir une vision globale de leur centre ancien et mettre en œuvre une stratégie d’aménagement multithématiques (habitat, commerce, mobilité, voirie, climat…). Les communes de Saint-Didier, Mazan, Aubignan, le Barroux, Vacqueyras et Malaucène se sont positionnées.

Espace de vie et d’échange, d’accueil et de résidence, de création, de production et de diffusion dédié aux écritures contemporaines. Le MilIeu est un projet  porté conjointement par la commune de Sault et une structure culturelle professionnelle de renommée internationale, Le Phare à Lucioles.
Il intègre un travail de fond avec le bassin de population, les associations culturelles ainsi qu’une ouverture vers le tourisme culturel. Cet ambitieux projet culturel prend place dans l’ancien collège de Sault, mis à disposition de la compagnie par la commune.
La première phase de ce projet consiste en une réfection complète de la toiture ainsi que l’isolation des combles en laine de mouton.

Intégré à un programme ambitieux de revitalisation des centres villes porté par la Communauté de communes les Sorgues du Comtat, l’aménagement de cette place située à Pernes les Fontaines permet de renforcer son attractivité touristique par la mise en valeur de ruines de maisons qui appartenaient au ghetto juif de Pernes et d’un bain rituel privé datant du 16ème siècle.
Cet aménagement permet également de redonner vie à ce quartier en privilégiant la cohabitation entre habitants et visiteurs. A cet effet des places de stationnement, une calade en bordure d’habitations et un jardinet ont également été réalisés.
En concertation avec l’architecte des bâtiments de France, cette restauration moderne s’est faite dans le respect de l’identité du cœur historique.

Afin de diminuer les nuisances occasionnées par la sur fréquentation estivale des Gorges du Toulourenc, la commune de Malaucène souhaite améliorer les conditions d’accueil du parking du hameau de Veaux. Considéré comme une des principales portes d’accès à ce site emblématique classé Natura 2000, l’objectif est de mieux organiser le stationnement et participer ainsi à la limitation de la fréquentation en aménageant un parking de 60 places intégré dans le paysage actuel.

La CoVe, dans le cadre de son Plan Climat Energie Territorial (PCAET), souhaite développer la production d’énergie renouvelable photovoltaïque sur les bâtiments et parkings publics.
L’objectif étant d’accompagner les communes de l’étude jusqu’aux choix d’installation et de montage juridique et financier. Les sites potentiels seront sélectionnés, des études technico économiques seront menées et un accompagnement dans le choix des opérateurs sera proposé.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×