Une nature exceptionnelle

Photographies de gauche à droite : ©A. Roux/Pnrmv – ©P. Aguilar – @P. Arvicus

L’amplitude altitudinale, la diversité des milieux du Ventoux et la variété des conditions climatiques ont permis l’installation d’une faune et d’une flore à la fois riches et remarquables.

Biologistes, naturalistes ou entomologistes, héritiers de la lignée de Jean-Henri Fabre, font chaque fois un rêve éveillé en parcourant ce Ventoux qui, par exemple, abrite 150 espèces d’oiseaux nicheurs comme le Vautour percnoptère ou l’Aigle royal, et quelques 500 espèces de lépidoptères dont le Machaon ou l’Apollon, emblématique papillon montagnard mis en danger par le réchauffement climatique.

©M. Dusacq

Le Ventoux abrite une très grande diversité de groupes d’animaux, dont les grands ongulés que l’on peut (presque) facilement observer en pleine nature. Faune sauvage composée de cerfs, chevreuils, mouflons, chamois et sangliers qui peuplent depuis fort longtemps cette vaste forêt, avec depuis quelques années un pensionnaire supplémentaire, le loup présent au sein de meutes identifiées.

Plus de 20 espèces de chauve-souris, 14 de reptiles, 8 d’amphibiens, 2500 d’insectes (1425 espèces de papillons) et de nombreux poissons (richesse piscicole importante en amont des cours d’eau) occupent aussi le territoire du Ventoux.

Grâce à un étagement bioclimatique unique qui va du climat méditerranéen au climat alpin, 1500 espèces végétales ont pu se développer dans cet écrin exceptionnel. Certaines d’entre elles comme la Nivéole de Fabre sont endémiques du Ventoux.

La reconnaissance du Mont-Ventoux comme Réserve de Biosphère par l’UNESCO en 1990 a été l’occasion d’engager une politique de protection et de gestion des espaces naturels et de la biodiversité. De nombreux outils de protection et de gestion ont progressivement été déployés :

  • Une Réserve Biologique Domaniale Intégrale (906 ha)
  • Six Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope (2 126 ha)
  • Trois Zones Spéciales de Conservation Natura 2000 (5 620 ha)
  • Six Espaces Naturels Sensibles (597 ha)

Mais, cette exceptionnelle biodiversité du territoire subit encore des pressions d’origines diverses : artificialisation et fragmentation des milieux, pollutions, évolution des usages, changement climatique… Face à ce constat, la poursuite de la protection et de la gestion du patrimoine naturel apparait comme une priorité incontournable.

Le Parc naturel régional du Mont-Ventoux est un acteur central qui entend se donner les moyens d’actions nécessaires pour garantir la conservation à long terme des espaces naturels et des espèces remarquables.

[image_carousel source= »media: 7630,7632,6536,6534,6532,6530,6514,6538″ limit= »14″ slides_style= »photo » controls_style= »dark » crop= »16:9″ columns= »1″ adaptive= »yes » spacing= »yes » align= »left » max_width= »none » captions= »yes » arrows= »yes » dots= »yes » link= »none » target= »blank » autoplay= »5″ speed= »fast » image_size= »large » outline= »yes » random= »no »]
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×